Philippe Hottier(site)

Il travaille depuis 1969 dans le théâtre et la danse avec plusieurs compagnies en France et à l’étranger.

Avec Ariane Mnouchkine et le Théâtre du Soleil, il a participé aux créations de 1789 et 1793, L’Âge d’Or, dans le cycle Shakespeare Richard II, La Nuit des Rois, Henri IV.

Avec Carolyn Carlson il crée This, That, The Others.

En 1985, il crée le Centre Théâtral de l’Embellie, qui devient en 1987 la Compagnie du Théâtre du Phénix. En 1989, il met en scène Ivanov d’Anton Tchekhov. En 1995, il s’installe à Montpellier où il fonde, avec des comédiens français et étrangers, un groupe de recherche théâtrale. En juillet 1997, il présente au festival du Printemps des comédiens de la création Mais qu’attendez-vous pour m’aimer? sur le thème « masculin-féminin ».

En juillet 1998, il joue dans La Nuit des Rois de William Shakespeare aux Estivales de Perpignan. En 1999 et 2000, il joue dans Le Roi se meurt d’Eugène Ionesco. En février 2000, il crée, au Théâtre Municipal de Perpignan, avec Magali Hélias, une œuvre dont il est l’auteur : L’Étrange Métamorphose de Paul Léon. En 2001, il créé Cendrars au cœur du monde. En 2002, il joue le rôle de Herzl dans Mein Kampf (farce) de George Tabori, pour la Comédie de Béthune et au Festival d’Avignon. En 2005, il joue Avant la retraite!de Thomas Bernhard mis en scène par Agathe Alexis. En 2007, il joue dans Play Strindberg de Friedrich Dürrenmatt mis en scène par Alain Alexis Barsacq. En 2010, il joue dans Occident de Rémi De Vos, mise en scène par Dag Jeanneret.

Sous la direction de Christophe Rauck, il joue dans Le Dragon d’Evgueni Schwartz (2003) au Théâtre du Peuple de Bussang et en 2011, dans Têtes rondes et têtes pointues de Bertolt Brecht au TGP-CDN de Saint-Denis, puis dans Cassé du même auteur en 2012.